Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 juin 2020 3 03 /06 /juin /2020 14:36

Pour beaucoup d'étudiants en guitare classique, appréhender la bourrée en Mi mineur de J.S.Bach est une forme de d'examen de passage, voir de rite académique, par lequel on passe de simples exercices divers à la main gauche comme pour la main droite à l'interprétation de pièces instrumentales, ce que de non-musiciens reconnaissent et apprécient depuis des décennies. J.S.Bach aurait écrit cette pièce aux environs de 1712 (la date exacte étant inconnue), dans le cadre de sa suite pour Luth no1, elle a été adaptée à la guitare à partir du XX siècle, une fois que cet instrument fut accepté par et dans les cercles classiques. Andres Segovia en a fait une adaptation et un enregistrement en 1947. Depuis ce temps là, cette pièce a trouvé une place de choix dans le répertoire classique de la guitare comme dans d'innombrables enregistrements de virtuoses. 

Cependant les guitaristes classiques ne sont pas les seuls à s'être intéresser cette Bourrée en Mi mineur, les musiciens du groupe de rock progressif anglais Jethro Tull l'ont inclus dans une version plutôt "jazz" sur l'album de 1969 "Stand Up". Leur performance résolument non classique a servi de modèle à d'autres arrangements live mais rarement publiés comme celui de Michael Hedges à la flûte traversière ou encore par le bassiste électrique virtuose Michael Manring, je crois. 

Grâce à sa popularité en dehors du domaine classique, se référer simplement à la Bourrée de Bach, se suffira pour que des auditeurs fassent le lien avec ce thème. Mais il en faudra sûrement plus pour impressionner un cercle d'amis de formation classique. En effet car la "Bourrée" se définit comme une danse populaire auvergnate d'une région de France au XVII siècle, et ce terme a été utilisé dans beaucoup de compositions de l'époque baroque. 

Si vous n'avez jamais étudié et interprété de la musique de J.S.Bach, cette bourrée en sera une intéressante introduction. Même si celle-ci n'est pas trop complexe et difficile à exécuter, elle en demeure pas moins que c'est un excellent exemple du type d'harmonie baroque et la technique du contrepoint développée par J.S.Bach, avec des lignes mélodiques et de basse si distinctes et si parfaites dans leurs mouvements qu'elles peuvent vous donner quelques frissons lorsque vous la jouer. Si vous devez rencontrer des difficultés avec les deux voix, essayer d'abord de les travailler séparement. et de les fusionner une fois à l'aise avec chacune d'elles. Soyez attentif aux doigtés surtout aux mesures 17 et 22, dans le cas contraire vous aurez du mal à la travailler avec fluidité et cohésion si vous n'êtes pas attentif. 

Même si vous n'êtes pas un musicien classique, le fait de pouvoir maîtriser des pièces comme celle-ci, offre une bonne expérience d'apprentissage des techniques de doigtés et de "picking" pour les deux mains indépendamment des modèles stylistiques et de genres musicaux, et celle-ci présente également une structure et une forme musicale intéressante. 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires