Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 septembre 2018 1 03 /09 /septembre /2018 12:45

La première fois que l'on accorde son instrument en DADGAD, on a le sentiment de découvrir un monde magique de nouvelles possibilités et d'originales sonorités en accords suspendus et enrichis de 9ème et de 11ème. Cependant ces possibilités ne viennent pas seules, il convient de les explorer par un travail de recherche quotidien sur les harmonies et les gammes issues de ce mode particulier. La musique celtique et notamment irlandaise fourmille de chansons traditionnelles en DADGAD telles que Carrickfergus, Farewell to Wiskey, the harvest home, Star of the county down, the traveler etc. tout comme le monde du rock a expérimenté des compositions en open tuning de Led Zeppelin à Jo Satriani en passant par le folk comme Joni Mitchell ou David Crosby. 

Cet accordage peut permettre de développer et de créer des arrangements musicaux dans d'autres genres tels que le Jazz, le blues, le rock, cependant la plupart des musiciens utilise un accordage standard. La première étape pour un arrangement en DADGAD est de connaître le thème, la mélodie et de voir comment l'exprimer dans un autre genre, son harmonisation, puis articuler une ligne de basse qui se marie concrètement avec la mélodie, le reste se définit par l'écoute et l'oreille pour que cela "groove" au mieux. La musique doit être le but principal à atteindre et moins la technique. Le produit de ces étapes donne des harmonies colorées enrichies et suspendues qui sont difficiles à interpréter en accordage standard. Ci-dessous l'exemple 4 montre un arrangement d'un standard du Jazz "Goodbye Porky Pie Hat" du compositeur et contrebassiste Charlie Mingus. Les harmoniques choisies contribuent à créer un effet pianistique à l'arrangement. Cet arrangement peut sembler ardu sur le papier, cependant par la pratique on remarque que deux doigtés suffisent à la main gauche en DADGAD. Gardez à l'esprit que ce qui compte le plus est la musicalité et non la technique, "rien n'a de sens pour l'art musical si il n'y a pas de "groove".

Cet esprit de groove est illustré par l'exemple 5 ci-dessous un arrangement du standard de blues " Limehouse Blues". Il est intéressant d'observer comment la mélodie est assortie à la ligne de basse avec des notes à vide qui font ressortir le thème mélodique en l'harmonisant et permettre une plus grande liberté aux doigts pour les basses. Le jeu en *fingerpicking* est en basse alternée typique du country blues et du ragtime, mais dans un contexte en open tuning cela devient original. Les breaks en harmonies  aux mesures 11-15 et 16 sont une citation au jazz (accords augmentés et de 7 en chromatisme) et au rock (accords suspendus de 2). Ces accords sont originaux dans un style bluesy mais moins dans un genre celtique et rock, on peut aussi constater un touche d'orientalisme dans certains passages. Il convient pour bien apprendre ce type d'arrangement et des pieces en contrepoint est les voir et de les travailler comme plusieurs voix en combinaison ou plutôt comme des instantanés verticaux également. En travaillant le morceau, temps par temps, mesure par mesure et séquence par séquence, les éléments vont se mettre en place comme par *magie*. Ce qui importe à ne pas oublier est le groove qui doit être présent une fois la mise en place faite. 

Autres stratégies(solo et interprétation)

Il convient de travailler à accumuler plus de connaissances harmoniques et mélodiques en accordage alternatif et modal comme ici, ceci afin de pouvoir s'exercer à des improvisations et de solos avec une certaine aisance et de la créativité. L'exemple 6 est une possibilité d'improvisation ou plutôt de solo sur *limehouse blues*. Ici cette séquence musicale bascule entre des passages mélodiques et des textures harmoniques en "block-chords", ce qui donne un effet particulier à l'improvisation. Beaucoup de musiciens et de jazz notamment improvisent en combinant des lignes mélodiques, des lignes de basse et des harmonies enrichies. Le solo semble plus simple dans une certaine mesure dans cet exemple 6. Il est également commun au jazz d'improviser avec des plans rythmiques réguliers en croches,  mais il peut être plus intéressant de chercher plus d'originalité et de créativité rythmique également, rien ne l'interdit. Il faut garder à l'esprit qu'improviser sur un tube jazz arrangé en DGDGAD est d'un niveau supérieur qui plus est sur un tempo rapide. 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Shana 31/03/2020 17:51

J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte et un blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers (lien sur pseudo) Au plaisir.

Arrangements - Mixages - Compositions - MAO 13/12/2018 22:19

Vous êtes compositeur mais vous n'avez pas les moyens de payer un orchestre symphonique et les moyens techniques de l'enregistrer ? Vous souhaitez mettre en valeur vos chansons, vidéos, films, documentaires, publicités par une musique sur mesure ? Pour toutes ces raisons Audionomie.com est fait pour vous !

Bella Monreal 12/12/2018 19:59

J'aimerai partager mon histoire avec tout le monde ... Je soupçonnais que mon mari avait une liaison, mais je n'ai aucun moyen de le prouver. Un de mes amis m'a alors présenté une organisation de piratage informatique (THE HACK GEEKS) qu'ils ont aidée. hack is phone, j’ai accès à ses courriels, à ses activités sur les réseaux sociaux et à ses appels téléphoniques ...... si vous avez besoin de services de piratage, ces gars-là sont les meilleurs pour le poste. contact-: THEHACKGEEKS @ GMAIL. COM

covix 05/11/2018 19:58

Bonsoir,
un blog plutôt technique, mais pas que, hélas, je ne suis pas doué pour l'art de la musique, sauf d'en apprécier ses prestations.
C'est un maillon manquant qui peut être utile dans la communauté, aussi j'ai le plaisir de vous y accueillir.
Bonne soirée
@ plus