Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 12:47

Electra est et fut un sujet abondamment utilisé par le monde de l’opéra, mais  particulièrement dans l’antiquité. Il énonce une situation de famille dramatique où se produit des meurtres en série; du classique antique. Richard Strauss en fit une version plus expressionniste. Avec Electra, l’aventure européenne en ce qui concerne l'écriture d'opéra de Strauss se termina. Il se forma par la suite un développement intellectuel plus important sur des livrets d'Hoffmeister.

Selon Strauss, il est préférable d’utiliser des textes conçus pour l’opéra. Alexandre Von Zemlinsky, un compositeur oublié, a été un chef d’orchestre et un ami de Schoenberg, la figure même du modernisme, mais Richard Strauss fut influencé dans l’école de Vienne, par Berg et autres.

Les modèles de Strauss ont influencé Zemlinsky en tant qu’écrivain d’opéra. Zemlinsky sera intéressé par des textes dramatiques dans l’esprit d’Oscar Wilde. Les mythes de la culture allemande proposent une image cruelle des hommes et dure culturellement. Ce texte exprime une situation de relations entre les personnages par des duels et des coups de théâtre, pour se terminer par une situation de paix et d'embrassade.

Il préféra une esthétisme très forte avec une fascination pour la violence de Wilde. Le langage littéraire ressemblait à celui de Strauss et encore davantage à celui de Mahler. Il ne fit pas de tentative de concentré le flux musical. Il établit une relation assez complexe entre le drame musical et le texte. malheureusement Il manquait la première scène à Elekra.

Cette première scène a été parfois ajoutée par d’autres compositeurs par la suite. Zemlinsky décida de mettre un poème symphonique pour les moments entre Simone et Octavia, ceci pour remplacer la première scène. Il lui donna un caractère d’excitation, ce fut un interlude musical pour décrire une activité sexuelle entre les personnages.

Les parties d’apaisement et d’excitation furent une nouvelle fonction dans l’opéra. Un drame ou un poème symphonique pour nous raconter avant le lever de rideau une histoire ou la vue d’ensemble de l’histoire.

Orestes and Electra, also known as the 'Ludovisi Group

Repost 0
Published by mike - dans Musique
commenter cet article
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 12:33

Au XXème siècle, il y eu la nécessité de sortir d’un conformisme dans le traitement de la forme musicale. On chercha plus de liberté de travail sur la mise en musique, l’opéra parlé deviendra plus populaire. Debussy se mit à travailler sur un nouvel opéra à la fin du XIXème siècle dans l’art de traiter le texte.

Claude Debussy

Il fut un symbole de la richesse culturelle et de l’échange entre la Russie et la France. Debussy a travaillé comme pianiste pour la baronne von Meck.

Pelléas et Melisande : la première représentation de 1930

Cet opéra fut considéré comme une référence du symbolisme en musique, une conception de la parole, le point de départ d’associations mystérieuses plus étranges que le positivisme. Cela obéit à des règles différentes par le refus de la logique de rapport entre les scènes et les pages. La poésie musicale ne fut pas considérée par les artistes eux-même dans un style impressionniste.

La musique fut une association d’images sans structure établie et avec une rhétorique tonale. On ne trouva pas de syntaxes tonales mais une utilisation de gammes modales (pentatonique, phrygien, dorien, éolien, par tons).

Il y eu donc un refus de la structure formative. Il ne fut pas à considérer comme un musicien impressionniste, car cela se rattachait à la peinture, donc à une définition picturale et non musicale de l'art. Le chant se doit d’être déclamé pour toucher l’auditoire dans une volonté de communication comme une déclamation quotidienne.

Debussy travailla beaucoup sur la mélodie de ses musiques. La musicalité fut dans le rêve et la parole. Pelléas et Melisande fut la marque du refus de la dramatique et de l’opéra traditionnel. Un refus d’expression symphonique.

Le travail de Debussy offrit des contradictions dans Pelléas et Mélisande. Une œuvre symboliste, des pièces sans actions, atemporelles et presque abstraites. Les personnages baignaient dans une atmosphère de rêve et d’abstraction.

1 French composer Claude Debussy (1862-1918) by Marcel Baschet (1862-1Debussy Pagodes 1e pagina | Source PD | Date | Author | Permission old

Repost 0
Published by mike - dans Musique
commenter cet article
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 12:28

La première représentation de l'opéra Pelléas et Melisande de Debussy eut lieu en 1930. Cet opéra fut une référence du symbolisme, une nouvelle conception de la parole, plus forte que le positivisme. Pelléas et Melisande fut et exprima le refus de la dramatique comme celui de l’opéra traditionnel français et italien. Un refus de l'expression symphonique instrumentale également.

Le modèle wagnérien avait une dimension artistique et esthétique que les symbolistes français appréciaient. Le rapport culturel de ce fait exista malgré tout entre la France et Allemagne, malgré les tensions militaires et économiques de la première guerre mondiale. La philosophie allemande et la littérature allemande furent considérées avec respect, mais l'artiste et le peuple français voulut se dégager de la domination culturelle allemande.

Ce fut un esprit de légèreté comme la capacité de travailler sur les nuances. Ce fut aussi le refus de la lourdeur et du mécanisme esthétique allemand. Le travail de Debussy offrait des contradictions dans Pelléas et Mélisande. Elle fut considérée comme une œuvre symboliste marquée par des scènes sans actions, atemporelles et presque abstraites. Les personnages baignaient dans une atmosphère de rêve et d’abstraction qui fut mal acceptée par les spécialistes du genre et les critiques.

Les personnages dialoguaient sans poésie, ils ne s’échangaient pas d’informations. Il n’y avait pas de longues phrases, mais elle sfurent courtes à valeurs symboliques. C'est l’évocation de l’existence humaine et de ses mystères. On pourrait changer l’ordre des scènes sans que cela soit incohérent. Ce théâtre fut considéré comme sans valeurs. Cela soulèva des problèmes que posait la civilisation humaine.

chez Debussy il y avait  une technique parfaite de mise en scène théâtrale. Le parallélisme et l’adaptation misent au service des visions de Debussy.

Debussy dit à un ami, si tu aurais dû écrire un opéra ? Quelle poésie théâtrale aurais-tu choisie ? La réponse fut, "je ne suis pas tenté d’imiter Wagner, je conçois une forme dramatique autre. La musique est faite pour l’inexprimable".

La musique doit exprimer ce qu’il a de secret chez l’homme. C’est lui qui permettra de greffer le rêve sur les personnages. ceux-ci ne se bousculent pas, mais ils acceptent les désirs et les ordres des autres. Pelléas et Melisande fut le seul opéra de Debussy.

1 Photograph of Act 4 of the original 1902 production of Debussy's en:1 French operatic baritone Jean Périer (1869-1954) as Pelléas in Cla

Repost 0
Published by mike - dans Musique
commenter cet article
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 12:18

La forme classique fut utilisée par les symbolistes français pour la conception de la mise en tableaux de la littérature. La musique devait suggèrer, elle devait accompagner le texte. L’harmonie fut conçue pour être exprimée par des touches de couleur musicales comme dans la conception d'un tableau donc par une harmonie de couleur, de motifs mélodiques et rythmiques rapides qui fondent un arrière-plan.

L’harmonie fut établie autour d’accords de 7 de dominant pour créer des climats dissonants. Ce fut un langage musical double par le rapport entre les voix qui fut complexe. Certaines de ces voix furent modales, d’autres plus atonales dans l'esprit avant gardiste de Debussy.

Les rapports entre les voix furent conçus pour être plus discursifs. Il a développé un traitement harmonique pour certaines scènes dans son opéra Mélisande avec des notions contraires à l’harmonie traditionnelle. Il ne chercha pas dans son œuvre la dimension solide de l’immeuble, afin de ne pas transformer sa musique dans un discours logique, mais plutôt de le garder dans une atmosphère abstraite et créative.

C'est une musique qui suggère, sans influencer l’auditeur. On y trouve des langages diversifiés et opposés.

Le personnage de l’enfant

C’est l’innocence, qui ne peut donner de réponses à des questions. Le langage musical enfantin fut un défi intéressant pour le compositeur. Par L’intonation, le caractère, la nuance, la présence de la dimension enfantine dans un contexte symbolique expriment la position de l’homme dans l’existence. Un symbole de relation rationnelle avec la vérité. Une scène analysée, celle devant le château.

L'Acte 3 : entre Golaud et le petit Yniold, on peut observer comme un sens symbolique à la fois de la luminosité et de l’obscurité donc une situation paradoxale. La musique a demandé une grande synthèse des dialogues. Le dialogue est simple, la musique peut et doit faire suggérer une atmosphère. La difficulté fut le fait de pouvoir établir une synthèse entre les personnages par une forme de dialogue. Donc pouvoir faire la synthèse du théâtre parlé et chanté.

Debussy a longtemps et toujours cherché la meilleure façon de mettre en musique des textes. Sa logique du discours musical fut plutôt wagnérienne.

Au XXème siècle, Francis Poulenc, un compositeur français fera les mêmes choix par une combinaison possible entre un texte approprié et de la musique de Debussy, celle de Pelléas et Mélisande. L’avant-garde musicale et artistique se développa au XXème siècle. Les exemples précédents n’ont pas connu le même succès que Pelleas et Melisande.

1 Galeria pomników kompozytorów i wirtuozów muzyki powanej w Bydgos

Repost 0
Published by mike - dans Musique
commenter cet article
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 12:09

Richard Strauss a eu le même modèle que Debussy, mais il choisit plutôt un texte à livret unique. Il voulut garder une écriture forte jusqu’au bout de l'oeuvre. En 1903, ce fut le commencement de sa réputation en temps que compositeur et orchestrateur. Ses premiers essais ont été difficiles pour lui, mais il finit par trouver le modèle qui fonctionna pour le rendre intéressant. 

Il a écrit que 2 musiques d’opéras : Electra et Salomé (1903-05), la partition fut finie en 1905. Elle devait être mise en scène, mais il n’arrivera pas à la faire accepter par la cour du Kaiser à cause de la censure. Il a dû déplacer l’exécution à Dresde. Pourquoi le texte a-t-il été censuré ? ce fut une question d’histoire de danse érotique et de strip-tease devant Hérode le roi. L’érotisme de la danse et l’assassinat de Saint-Jean avec un fort orientalisme furent certes censurés. il exprima la cruauté barbare et l'innocence imaginaire par la fantaisie. Un orientalisme oui mais pas de l’exotisme gratuit, pas de tourisme culturel. Une biologie humaine qui fut montrée avec une ceraine liberté de ton. Le peintre Moreau traita également le sujet de Salomé (la peinture fut une description de l’Orient et de la beauté, d'une atmosphère). Salomé fut un modèle du symbolisme qui créa le scandale.

Salomé aimait séduire par le jeu de la séduction et par des relations ambiguës de manipulations et puis il y a le meurtre de Saint-Jean. Ici on misa sur l’importance du discours et de la parole. La parole fut un point de départ ; celui de L’imagination littéraire. Des passages furent laissés libres pour recréer cette richesse avec l'orchestre. L’orchestre fut important pour la compréhension de l’histoire. Strauss fut un orchestrateur de génie, avec le bon sens et le bon goût.

Il démontra dans cette oeuvre des valeurs à la fois sémantiques et culturelles, un développement continu et une autonomie du texte. La symphonie fut le cadre important du travail créatif de Strauss avec un style tonal. La pièce débute en do* mineur -cadence évitée. La voix chante des leitmotivs, une perspective et un travail sur la voix chantée.

Il créa des lignes mélodiques avec de très fortes esthétiques d'abstaction. Il établit une écriture basée sur des éléments qui se succèdent de façon libre et avec des dissonances de résolutions combinées de manière polyphonique. Le compositeur proposa une richesse de motifs qui provoquent des dissonances voulues, en ce sens Strauss n’est pas différent de Bach dans la superposition des voix mais elles s'établissent dans un contexte plus linéaire.

1 Der junge Richard Strauss | Source | Author JosefLehmkuhl | Date JuBronze-fountain in the centre of Munich in front of the Alte Akademie

Repost 0
Published by mike - dans Musique
commenter cet article
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 14:42

Quelle signification la musique a-t-elle pour les jeunes de notre temps ? La musique a toujours été perçue comme une entité médiatrice dans beaucoup de sociétés humaines. La musique a de multiples fonctions dans l'univers des sous-cultures juvéniles, notamment celle de créer des modèles de socialisation pour des jeunes en quête d'une identité collective et individuelle dans nos sociétés modernes normalisantes et uniformisantes de masse.

Comment se créent toutes ces références culturelles dans l'esprit des jeunesses urbaines ?

Il semble évident que l'on apprécie bien plus le rock, la pop ou le rap que Jean-Sebastien Bach, voire Debussy, étant jeune de notre temps, ceci quel que soit notre milieu social, qu'il soit bourgeois ou ouvrier. Le rock a -t-il des effets symboliques et émotionnels que la musique classique ne diffuse pas à son ou ses publics ?

Nous pouvons souvent entendre et lire à notre époque ce genre de commentaire de la part d'un jeune adolescent " Je m’appelle Kévin et j’ai 19 ans. Je me passionne pour la musique et grâce à mon blog, je peux communiquer avec les autres qui l’aiment et qui ont les mêmes goûts que moi.

Dès que je découvre un morceau qui me plaît, je le mets en ligne, pour le partager avec les internautes partout dans le monde. Sur mon blog, on trouve surtout des musiques et des vidéos, et en plus il y a mes commentaires et ceux des autres.

Nous pouvons donc constater que les nouvelles technologies de communication et d'information participent de manière consciente et inconsciente à la production de nouvelles cultures juvéniles.

Ce qui peut déplaire à plus d'un parent d'assister à un repli sur les blogs et l'internet de leurs chers petits anges. Les blogs et la musique sont des éléments essentiels à la construction identitaire et aux problèmes que rencontrent les jeunes dans leurs vies quotidiennes.

Cela leur permet de se défouler, de se ressourcer, de partager de manière indirecte leurs préoccupations, leurs tendances, leurs révoltes, leurs valeurs avec un univers qui les comprend et qui ne les juge pas. Le potentiel médiateur de la musique en est que renforcé par cette dimension globale et technopole de l'Internet.

La diffusion et le partage se situent dans une dimension à la fois intime, impersonnelle et globale. La faculté de socialisation que peut générer la musique en est amplifiée par le potentiel médiateur des nouvelles technologies de la communication. Ceci est significatif pour l'avenir!

Metallica at Rock Werchter 2009 ♫♪Rock on to the Music altoids tin by: dreamglow pumpkincat210
Repost 0
Published by mike - dans Musique
commenter cet article
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 11:55

Le jazz est un courant musical né aux États-Unis au début du XXème siècle. Issu du croisement de musiques africaines, de musiques religieuses et de la musique européenne, le jazz est considéré comme la deuxième forme musicale spécifique à s'être développée aux États-Unis, après le blues.

 

L’origine du mot jazz est elle-même sujette à controverses. Les hypothèses avancées sont multiples Le mot jazz pourrait être dérivé :

1. Du verbe jaser de la langue française qui signifie discuter.

2. du nom de musiciens peut-être comme Chas Washington.

3. De l'argot us de Louisiane avec des connotations sexuelles (jizz) ou en référence à la force, l'énergie.

4. De la culture du jasmin que l'industrie cosmétique française utilisait et qui était vendu à la Nouvelles-Orléans(une théorie récente).

5. De racines linguistiques africaines comme le terme bantou jasa (danser, jouer de la musique) ou encore du mot jasi qui veut dire en africain s'exciter.

6. Une dernière appellation jaiza viendrait de certaines tribus indiennes qui appelleraient jaze baqti une musique rythmée.

 

Le terme jazz serait apparu pour la première fois en 1913 sous la plume d'un journaliste *scoop* Gleeson qui travaillait pour le San Francisco Bulletin.

Le terme se serait propagé dans les milieux sportifs et musicaux jusqu'à Chicago, pour revenir en Louisiane sous la forme d'une lettre à un musicien de dixieland King Oliver qui le popularisa dès 1917 dans ses compositions avec Louis Amstrong.

Donc la diffusion du mot jass a été largement associée aux premiers enregistrements en 1917 de l'Original Dixieland Jass band.

chordsheets

La musique jazz reste une musique difficile à classer, à cerner dans ses origines. Elle sert de pont entre la musique "sérieuse" classique et la musique dite de culture "populaire".

Cette musique a toujours oscillé depuis ses origines entre 3 formes de tendances, le marché commercial de la culture de masse, le folklore afro-américain et la grande musique classique. Elle est la plus savante des musiques populaires ou à considérer comme la plus populaire des musiques savantes.

Le Jazz a malgré tout sa place dans une hiérarchie des valeurs musicales, du fait de ses origines multi-culturelles qui en font un courant, un mode d'expression artistique sans mode, mais au combien authentique et unique en son genre, mais toujours en évolution grâce à de nombreux musiciens comme Frank Zappa.

 

motown_legends.jpg  jazz-legend.jpg

Repost 0
Published by mike - dans Musique
commenter cet article
2 août 2008 6 02 /08 /août /2008 02:19

Ceci est le premier article de votre blog. Il a été créé automatiquement pour vous aider à démarrer sur overblog. Vous pouvez le modifier ou l'effacer via la section "publier" de l'administration de votre blog.

Bon blogging

L'équipe d'overblog

PS : pour vous connecter à votre administration rendez-vous sur le portail des blogs overblog

Repost 0
Published by jean-michel pelet
commenter cet article

Présentation

  • : Musicology and guitar
  • Musicology and guitar
  • : Des informations, des idées, des analyses
  • Contact

Recherche

Liens