Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 14:41

À l'époque du groupe des cinq, la Russie fut dans la misère, le peuple n’accepta Boris Godunov le tsar que par la répression policière. Boris Godunov de Moussorsky fut un opéra qui a traduit ces temps difficiles pour le peuple russe. Il fut écrit avec des éléments liturgiques, dont une messe et un requiem pour souligner le dialogue et la scène.

Boris_Godounov.jpg

 

Un personnage essentiel de la tradition théâtrale russe : L’idiot, le fou du village. Ce personnage dans la littérature russe fut aussi un prophète, c’est par sa bouche que sortait la parole céleste.

Les intellectuels russes du XIX ème siècle ont aimé utiliser le thème de l’idiot, du fou du village. Celui-ci avait souvent un habillement étrange dans la dramaturgie scénique. On retrouve ce personnage dans les oeuvres du groupe des cinq. L'opéra Boris Godunov fut un livret qui respecta l’œuvre de Puskin.

Certains livrets comme la lamentation de l’idiot ont été introduits dans d’autres pièces et opéras afin d' être dans un meilleur contexte culturel et artistique. La dramaturgie au départ n’a pas été l’effet recherché par Moussorgski. Les choix qu’il adopta pour ses personnages eurent finit par changer l’idée du texte. Il utilisa une vision limitée du texte. Et il garda plutôt une version cynique et révoltée du personnage de Boris Godunov. 

Le choix des textes pris par le compositeur lui donna un caractère particulier. Il établit un pouvoir par l’image et le climat, une Illégitimité du pouvoir et la légitimité de la morale. Il arriva à donner un changement d’apparence à Boris Godunov par la mise en scène.

La mise en scène fut axée sur une dramatique simple et par une musique de scène intéressante. Un traitement réaliste de la parole chantée et de la continuité du discours fut plutôt donné par des chants liturgiques avec des motifs intégrés dans le scénario.

COC-Boris-Xenia---Fedor.jpg                  boris-godounov_couv.jpg

 

La musique doit pouvoir se taire de temps en temps et donc le texte du livre doit être remanié pour donner au théâtre musical la possibilité de s’exprimer par lui-même. Un texte et une structure d’opéra se doivent d’avoir une romance intégrée dans le plan et une soprano pour jouer la scène.

Le personnage du jésuite italien fut un personnage reflétant la haine et la méfiance envers l’Église catholique occidentale et de son expansionnisme. Les deux opéras créés par Moussorgski furent différents de et par l’organisation musicale.

Le choix des textes de réarrangement sont dû aux défauts du premier opéra Godunov, par exemple un trop long monologue de Boris. La deuxième version présenta aussi des contradictions, dans les mises en scène des acteurs.

 

LF_Affiche_Boris_1960.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by mike - dans Musique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Musicology and guitar
  • Musicology and guitar
  • : Des informations, des idées, des analyses
  • Contact

Recherche

Liens