Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 13:46

l'Afrique

Elle a apporté certains éléments de base esthétiques dans le concept musical du Jazz tel le principe de construction de question et réponse, des plans rythmiques variés et répétitifs, tout un univers de sonorité modale propre à la culture primitive et traditionnelle de l'afrique de l'ouest.

la notion de soliste et de choeur

Pour accéder à l'esprit du jazz il importe de développer une aisance rythmique par des changements fréquents de métriques et de mesure (4/4 vers du 5/4, le binaire vers du ternaire) et un sens affiné de l'improvisation pour le soliste. Le "feeling shuffle" en est la démonstration dans l'interprétation des mélodies et des riffs. Le contexte modal du blues se pressent dans le chant primitif africain pentatonique à 5 notes. Certains aspects de la musique indienne primitive tel celui de  syncope se retrouve dans les débuts du jazz, des musiciens de musique folk faisaient danser parfois les esclaves noirs dans les plantations de coton du sud des états-unis (Jaladoo). Il s'agit d'une monorythmique très structurée par des séquences différentes très contrastées. Le sens de la modalité se dessine au XVIII et XIX siècle dans les chants divers des esclaves noirs. 

bluesAfrica-Blues-CD.jpg  

                    

      Formes monorythmiques africaines

     

Quel est l'apport des noirs dans le blues et le jazz?

Il exista un rapport entre les chants de travail (shouts) des noirs et le jazz. L'esclave noir va  définir le "double talk", un mot pour en définir un autre (code). La politique, l'amour et la drogue furent les grands problèmes des noirs et les thèmes de leurs chansons et de leurs textes. 

Un autre apport fut celui des inflections des notes, les "blue" notes dans le chant mélodique, l'accent est mis sur les notes modales (blue-notes), le vibrato et le chant répététif et mélancolique autour de 5 notes dites pentatoniques.

Le chanteur de ballade blues; Leadbelly

il créa un répertoire de chansons populaires. Il fit de la prison et il apprit la musique en prison. Son style se dessina autour de deux accords ; la tonique et la dominante. Il utilisa souvent la modulation. Son chant s'apparenta à des coups de hache, de nombreux complets dans une forme répétitive, une musique simple mais populaire. Il dessinera ce qui deviendra une forme universelle du blues sur 12 mesures ; 3 sections de 4 mesures mais avec beaucoup d'élasticité. Un exemple de forme;

la 1ère Strophe ; les mêmes paroles (des opinions et la vie quotidienne)

la 2ème  strophe suivante est la même

la 3ème strophe est la chute avec un commentaire musical sur la tonique.

le vocal et l'instrumental sont en alternance, le rambling, des  thèmes satiriques, ironiques et humoristiques très poétiques. La quête de l'amour et les représentations de leurs problèmes de société furent des thèmes usuels chez les noirs. L'utilisation du bottleneck devient un outil du blues par ses micro-intervalles.

music-sider.jpgLEAD-BELLY.jpg  leadbelly-copie-1.jpg

Le Gospel et les Spirituals

Le mélange des cultures et des religions chez les noirs et blancs d'amérique a donné lieu aux formes du Gospel. le nouveau testament fut très important dans l'identité sociale des afro-américains. Les juifs furent représentatifs des problèmes des noirs par leur exode vers une terre sacrée.  Le pasteur noir était le soliste (question) et les fidèles de la communauté noire, le choeur(réponse). Ceci étant un peu à l'image des cérémonies tribales en Afrique. Les noirs ont modifié les cantiques religieux blancs pour les adapter aux chants africains.

L'ancien testament fut toujours présent dans les spirituals après la libération des noirs et pendant la guerre froide entre les USA et les communistes athées. Les étudiants noirs des universités firent des tournées musicales avec ces groupes de gospel pour pouvoir payer leurs études. Cette musique fut et est la fusion des harmonies des blancs avec les mélodies des noirs même africaines. On pouvait entendre dans les barbershops des quartiers noirs des chansons de coiffeur en se faisant couper les cheveux. Ce sont des quartets dont le Golden Gate quartet fut le plus connu, un de ses chanteurs jesgewel fut dévoré par des chiens un jour. 

Fisk_Jubulee_Singers.jpg   travail_aux_champs.jpg

    Le golden gate quartet

golden-gate-quart.jpg   Gospel_Page.jpg

Le Ragtime

Il fut la première musique savante noire à structure réfléchie et déterminée. Cette musique noire composée au piano utilisa des formes musicales européennes; marches, forme classique, valse et polka. Les pianistes noirs de ragtime ont intégré des éléments rythmiques syncopés ayant des origines créoles et calypso. Les premiers morceaux de ragtime furent enregistrés en 1898 avec le piano comme instrument privilégié mais la guitare fut aussi présente plus tardivement dans ce style. Ce fut les premières musiques afro-américaines populaires connues en Europe. Des compositeurs classiques contemporains comme Satie, Debussy, Ravel et Stravinsky ont parfois utilisé le ragtime dans leurs compositions. Jusqu'en 1917 le ragtime a eu une influence énorme dans le développement du Jazz. Elle fut du Nord au Sud une musique souvent improvisée et non écrite, donc peu de partitions originales de ragtime.

     Scott Joplin rags                                                  Tom Turpin rag piano player

joplin-piano     tom turpin ragtime

Il fut aussi une musique de danse opposée au blues et au Gospel, tel que le cakewalk dont on organisait des concours tous les week-ends. Scott Joplin qui mourut dans la misère et le desespoir fut l'un des pianistes de ragtime le plus connu. On a reprit l'un des ses standards pour le film l'Arnaque avec Robert Redford et Paul Newman. Il mettait des explications très détaillées sur ses partitions de musique, mais il n'a jamais enregistré sur vinyl uniquement sur rouleaux de piano mécanique. Maple leaf rag fut l'un de ses morceaux les plus reprit par les orchestres de dixieland plus tard. Il y eu beaucoup de versions de celui-ci; piano à deux mains, avec banjo et orchestre militaire. Le premier musicien noir a enregistré fut James Reese Europe en 1904 à New-York, dans son café Clef Club où défilèrent beaucoup d'orchestres de ragtime. Ce fut une époque dans laquelle il fallait être doué dans beaucoup de domaines de la musique, tels; arrangeur, compositeur, bandleader et soliste pour se faire un nom. Les danses tel que le foxtrott ou le chicken walk furent très populaires avec le premier orchestre noir: le "Europe's society" avec son "castle house rag" la plus connue de ses compositions. On fut chargé par Uncle Sam de former des orchestres de ragtime lors de la première guerre mondiale, ce qui permit de diffuser cette musique en Europe. Les français furent étonné par ces formations. James Europe fut assassiné au couteau par un de ses musiciens, le batteur. La musique jazz fit un boum après 1917. Le Rag Novelty fit son apparition, il était plus riche en virtuosité et en rapidité que le ragtime original.

 

American_Beauty_Rag.jpg   Heliotrope_Bouquet.jpg   The_Entertainer.jpg

jazztree-1.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Musicology and guitar
  • Musicology and guitar
  • : Des informations, des idées, des analyses
  • Contact

Recherche

Liens