Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 14:16

Cet anglicisme "double-stop" signifie le développement par harmonisation d'un riff, d'un plan, d'une partie d'un solo instrumental, donc interprété un plan en intervalles ou diades. 

Cette harmonisation se fait en intervalles en position T-I ou inversée I-T de deux notes. En rock et en blues on apprécie l'utilisation des tierces majeures et mineures, les quartes, les quintes et les octaves. En Jazz et en rock progressif on peut observer d'autres formes de "double-stops" comme des tritons, des sixtes majeures et mineures, des septièmes et des neuvièmes voir plus encore. Ce sont des outils utiles et intéressants pour enrichir la composition et l'improvisation pour tous les instruments harmoniques dont la guitare. Ecoutez les violonistes tel que Didier Lockwood, Jean-Luc Ponty, Nigel Kennedy ou les guitaristes tel Chuck Berry, Jimi Hendrix, Jo Satriani ou encore Steve Vai pour vous en convaincre!

 

Quelques exemples

 

  double-stops

 

Dans beaucoup de cas, les "double stops" ont comme origine l'harmonisation de la gamme majeure comme dans les exemples ici en Mi majeur. En guise d'introduction à l'exercice 1, pratiquez la gamme majeure de E (mi, fa#, sol#, la, si,do#,ré#) sur la corde supérieure de Mi (exemple 1).

L'exemple 2 vous montre une harmonisation en double-stops de sixte majeure et mineure avec soit la sixte sur la note supérieure et la fondamentale dessous ou soit en inversion en tierce, ce qui possible également avec la fondamentale sur la corde aigüe et la tierce au-dessous comme le premier double-stop (Sol#-Mi). Utiliser pour le doigté l'index pour la corde de sol et l'annulaire pour celle de Mi ou le pouce pour la corde de Sol et l'index pour celle de Mi aigu( la chanterelle). 

L'exemple3 montre un plan en sixtes également sur une note pivot d'accompagnement en basse de Mi grave. Le doigté ici est plus difficile à maîtriser avec le pouce pour la basse et l'index et l'annulaire devant faire sonner les sixtes; Il faut avant tout bien entendre la note de basse et la note aigüe, la note du milieu peut être attenuée mais elle doit être perceptible; il s'agit d'un doigté pouce et deux doigts et non un seul en balayage sur les toutes les cordes. 

On peut faire autant  de traits et de plans avec des double-stops qu'avec des simples notes, e tmême davantage au vue du nombres de variantes possibles et même en syncope rythmique. L'exemple4 est une variante de l'exemple 3 en basse alternée de Mi grave sur une suite de sixtes. Chaque "double-stop" tombe sur un "up beat" en shuffle pendant que la basse de mi soutient chaque temps fort. il s'agit d'un feeling rythmique ternaire à maîtriser. 

  chordsheets

Divers"double stops" en open tuning de G(D-G-D-G-B-D)

Les exercices 4-5-6 et 7 ci-dessous développent des plans en double-stops et en picking sur un open tuning de G. Comme on le constate dans les exercices 5 et 6, il est également possible en open tuning d'harmoniser des gammes et des plans mélodiques tout comme des riffs comme dans l'exercice 7. Soyez patients ! avec de la pratique, on arrive à tout sur une guitare.

 

  basics-ex 4-7

 

power-chords-chart-2   Interval

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Musicology and guitar
  • Musicology and guitar
  • : Des informations, des idées, des analyses
  • Contact

Recherche

Liens