Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2012 6 28 /04 /avril /2012 11:00

Les accords ouverts (dits open tunings) ont été utilisé par plusieurs parmi les plus grands guitaristes de blues et de rock voir encore de metal ou de folk à partir des seventies, tels que Bukka white, Blind Blake, Robert Johnson, Jimmy Page, Duane Allman, David Crosby, Ry Cooder, Rory Gallagher, Jo Satriani etc., soit pour le jeu au "slide" ou soit en "fingerpicking" voir encore pour des compositions originales.

Jetons un regard sur quelques accords de base utilisés en open tuning de Sol (G), l'un des accordages les plus utilisés en blues et en rock tel que par; Robert Johnson, Blind Blake, Ry Cooder, Sonny Laundreth, Jimmy Page et Keith Richard.

L'harmonie en open tuning G

Pour commencer, il faut avant toute chose s'accorder en G (D,G,D,G,B,D) à partir de l'accordage standard en E, A, D, G, B, E (Em11). Il existe différentes possibilités de s'accorder en G suivant les cultures musicales et les instruments. Un adepte du slide en dobro (guitare à résonateur) peut s'accorder différemment comme ainsi en G "bluegrass"; G,B,D,G,B,D. Il y a des différences ici avec le "spanish" tuning vu précédemment; les notes G et B sur les cordes graves. On peut aussi être en G tuning avec des guitares de 7 ou 8 cordes en se basant sur l'accordage de 6 cordes tels; (D)GBDGBDE pour un son swing ou encore celui-ci (D)GBDGBDF pour un son bluesy funky.  Ainsi donc l'accordage en "G tuning" se fait en baissant la corde de Mi grave et aigu en ré, puis la 5ème corde de la en sol. Les cordes de ré, de sol et de si soit les 4ème, la 3ème et la 2ème cordes restent les mêmes qu'en accordage standard.

C'est un aspect important à mettre en évidence et à se souvenir car tous les éléments connus sur ces trois cordes en accordage standard que ce soit les schémas de gammes, les intervalles et les diagrammes d'accords restent utilisables en G tuning.

La cadence basique  I-IV-V ou classique IV-V-I est facile à trouver en open tuning de G (exemple1) en faisant un balayage à vide pour le G (I°) puis de faire un barré en 5ème position pour C(IV) puis en 7ème position pour le D(V), ( le terme "position"désigne l'emplacement du premier doigt dans un diagramme) tout ceci à travailler avec des séquences rythmiques différentes et variées si possible. 

 

open-G-chords.gif

 

Après avoir étudier et travailler ces accords de base pendant une certaine période, il sera bienvenu d'apprendre à jouer d'autres accords. Que ce soit des harmonisations de la gamme de G le long du manche par exemple avec des "voicings" en mineur. Près du sillet, on trouve quelques diagrammes d'accords plutôt intéressants. Si vous placez vos doigts comme un accord de Am7 ou C6 en standard, vous produirez un accord au son puissant et cool et si vous ajoutez la 5ème corde vous aurez un accord de C7 plus bluesy (exemple 2a). Cela place la tierce mineure de la gamme de G (ou la 7m de C7) en basse et donne un timbre chaud et root à l'accord ainsi posé. L'accord de D7 n'est pas aussi efficace pour le son que le C7, car la 7ème mineure se trouve sur la deuxième corde et de ce fait se marie plus globalement à la sonorité de l'accord, par contre la note de ré sur la basse et sur l'aigüe donne un beau son rond à l'accord dans sa diffusion. En enlevant le doigt de la 5ème corde on obtient une triade de D qui sonne agréablement bien dans cet open tuning. Pour vous en convaincre écoutez Led Zeppelin (that the way) et l'Allman Brothers band ou encore Robert Johnson voir Eric Clapton sur Malted milk.

 

chordsheets

 

podcast--51.jpg

Le box pattern en open tuning de G

Il existe également des plans de gammes à étudier en open tuning de G. Celui que préfère une multitude de musiciens rock et blues dont Duane Allman ou Ry Cooder est le Box Pattern ouvert ou fermé. Voici ci-dessous ces diagrammes. Etudiez-les dans diverses tonalités le long du manche. Le plan fermé est transposable, il est ici présenté en Sol en 12ème position, en 10ème position il sera transposé en Fa, en 9ème position il sera en Mi, en 7ème position, il sera transposé en Ré, etc.

L'open tuning chez les Rollings Stones

Keith Richard, le guitariste rythmique bien connu des" Rolling Stones" a eu le plaisir d'apprendre la technique de l'open tuning sous différents types d'accordage par le musicien us Ry Cooder. De ce fait l'open tuning est devenu un élément important et distinctif du son de ce guitariste dans ses compositions et ses riffs percussifs rythmiques. Voici des petits exemples; "you cant always get what you want" ou "Brown sugar". Keith Richard utilise des petits enrichissements des accords (note suspendue de quarte et add 9); ce qui les rend plus intéressants. 

 

cant always get

Ci-dessous le tube "Brown Sugar" des Rolling Stones. Observez la cadence plagale G-C et C-F dans l'introduction. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'open G tuning dans le blues    

L'open tuning est un élément essentiel du développement du blues aux USA, parce qu'il a été original dans la manière de l'utiliser par les musiciens noirs autodidactiques qui ont construit une culture musicale de manière empirique, en tâtonnant et en cherchant des accordages qui leur permettaient de jouer facilement. En exemple ci-dessous, le style de Willie Brown en open G tuning est à la fois simple, dynamique et efficace. Essayer de travailler ce blues pour vous en convaincre! Bon courage! soyez constant et méthodique dans l'apprentissage d'un morceau; commencer par travailler la ligne de basse et la ligne mélodique ensuite individuellement, puis combinez-les ensemble lentement mesure par mesure. 

 

Willie-BROWN.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Musicology and guitar
  • Musicology and guitar
  • : Des informations, des idées, des analyses
  • Contact

Recherche

Liens