Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 13:20

Les compositeurs russes ont eu pour vocation de préserver la culture traditionnelle russe et pour cela la musique dut également conserver la source originale de l'oeuvre littéraire et de soutenir l'idéologie du mythe national impérial. La langue était originale, car le russe fut important pour ces couches de la société.

L’idéologisation du texte

On voulut souligner le fétichisme national russe par un esprit artistique de ce qui fut traditionnel à l'époque,  par le souci de transformer l’opéra occidental, de dicter la phrase musicale par une versification de la littérature. Une importance instrumentale  centrale fut donnée à l’orchestre, cela annonca une restructuration de l’opéra. Le groupe des cinq a imposé un nouveau courant artistique en Russie tsariste, celui d ela création d'une école nationale russe à part entière dans la grande musique et non le folklore.

Moussorsgsky aimait à dépendre de l’avis des autres, mais s’est détaché par la suite de l'influence du groupe. Il a composé la structure rythmique de la versification, et écrit qu’une partie des fondements de l'opéra russe. Il n’utilisa pas la versification conceptuelle à l'occidental. Son meilleur opéra fut Boris Godounov sur une source de Puskin. Ce fut à sa base une tragédie historique.

Cette pièce tournait autour de la cour du tsar, elle se construit sur une histoire de prince voué au trône et que le tsar condamna pour conserver son statut. Puskin considèra Boris Godunov comme le protagoniste principal de son intrigue. Ce fut une tentative d’introduire l’esprit romantique dans l'art en russie. Il y eu 23 scènes avec des structures qui ne permettait pas de les jouer au théâtre.

Boris Godunov n’est pas toujours en scène, les personnages secondaires sont aussi présents et ils ont leurs importances, c'est un mélange de sublime et de grotesque. On y observa un esprit esthétique anglais issu de la tradition shakespearienne avec des mélanges de sections parfois en vers, et parfois en prose.

Ce fut une opportunité de représenter le peuple russe et sa situation sociale sous le régime par une dimension collective de l’histoire. Le réalisme social dans le contenu est écrasé par le contexte historique, Boris Godounov l'opéra a eu une histoire complexe dans sa physiologie. Il y eu plusieurs versions écrites par Moussorgski.

En 1874, dans la dernière version, plusieurs scènes furent rajoutées. Ses dernières versions présentaient des soucis d’ordre d’harmonie et moins de sauvagerie, par la suite on a cherché à revenir à l’original de l’oeuvre. Il y a donc 2 vrais Boris Godounov, le premier fut travaillé sur le texte tel quel avec beaucoup de scènes et le second fut plus equilibré et cohérent. 

Моде́ст Петро́вич Му́соргский

Partager cet article

Repost 0
Published by mike - dans Musique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Musicology and guitar
  • Musicology and guitar
  • : Des informations, des idées, des analyses
  • Contact

Recherche

Liens