Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juillet 2012 7 15 /07 /juillet /2012 13:26

1+1 ne font pas toujours 2 en musique! Constituer un duo va bien au-delà du fait de jouer côte à côte à deux guitares. Celui qui a écouté les frères Assad, Billegri Lagrène et Sylvain Luc ou Pat Metheny avec Jim Hall ou Tommy Emmanuel et Simpson, comprendra que cette union rime avec fusion. Jouer en duo veut dire créer et parvenir à la construction d'une troisième entité; la troisième guitare (le duo) que l'on crée et invente lorsque l'on joue avec habitude à deux.

Pour qu'un duo fonctionne il faut une véritable motivation de jouer avec et non pas contre l'autre. Le duo ne doit pas être une mise en valeur de son ego par rapport à son partenaire, ni de se cacher derrière lui. Il s'agit de trouver un équilibre entre deux personnalités, entre deux manières d'exprimer la musique. Certaines qualités sont primordiales comme l'écoute de l'autre, la patience, le respect dans la tolérance des points de vue de l'autre tout comme la musicalité et la technicité.

La préparation

Voici quelques phases de travail en répétition:

1ère phase: accorder vos guitares ou vos instruments au cas d'un duo autre que cordes. 

L'idéal est de s'accorder à l'oreille avec un diapason à branche de 440 herz. En cas de nuisance sonore externe(tapage mécanique de rue) un accordeur électronique fera l'affaire. C'est une étape importante pour se tester l'un et l'autre, affiner ce travail avec des octaves, des accords basiques de tonique et dominant pour la tonalité des morçeaux à travailler.

2ème phase: qui joue quoi?

Les rôles et les parties se définissent par le dialogue en fonction des aptitudes et des préférences de chacun. Celui qui est l'aise avec les thèmes mélodiques choisira le rôle lead, tandis que celui qui adorent les harmonies complexes et riches ou le picking  jouera les parties qui demandent ces qualités. Vous devez pouvoir changer ces rôles, chacun doit pouvoir s'exprimer artistiquement de même niveau, cela permet de mieux observer les difficultés de certaines parties quand elles sont jouées par un autre. Les duos sont souvent  écrits de manière équilibrée et demandent des qualités aux deux interprétes dans le dialogue musical.

3ème phase: le positionnement des musiciens

Etre à gauche ou à droite? Il est utile de faire des essais pour trouver le bon positionnement de chacun. L'oreille est dominante dans ce choix, le postionnement dit "en V" écarté et ouvert est idéal. Essayez avant tout d'être ni trop proches et ni trop éloignés sinon cette "troisième" guitare ou entité musicale ne se percevra pas. Il faut pouvoir s'observer l'un et l'autre. 

4ème étape: le bon choix des doigtés/techniques de jeu

Il est préférable de choisir une pièce de son niveau afin de pouvoir s'exprimer au mieux de ses possibilités techniques.

Votre oreille doit être votre guide le plus précieux pour faire sonner cette "troisième guitare" le duo en lui-même. Afin de créer un arrangement subltil à deux instruments, répartissez les accords avec des notes communes, dans des tessitures variées afin de créer des sonorités plus complexes. Lorsque le thème mélodique est arrangé de manière à passer d'une guitare à l'autre, les notes doivent s'enchaîner avec du liant legato, sans changement de corde ou de tessiture avec la même accentuation et attaque ou encore les mêmes nuances de crescendo ou de dynamique (piano/forte, fortissimo).

5ème étape: Interprétez la pièce une première fois

Il y a différentes manières de travailler à deux:

1. Chacun déchiffre sa partie individuellement et lors de la première répétition vous organisez en fonction de la troisième guitare(le duo) les doigtés et les enchaînements afin de faire sonner ce nouveau monde musical qu'est le duo. Votre oreille doit être totalement tournée vers ce nouveau son.

2. Vous pouvez déchiffrez et organisez les doigtés ensemble en fonction de la partition ou de l'arrangement. Ensuite chacun doit travaillez sa partie individuellement. Ce travail seul est aussi important que la mise en place à deux afin de régler des problèmes plus personnels dans la technique et l'apprentissage de la pièce.  Mais il faut toujours garder à l'esprit le son que vous devez obtenir en duo. Là réside le problème et il est souvent de taille. Il faut toujours gardez la seconde guitare à l'esprit tout comme le son du duo, lorsqu'on travaille individuellement. Dans ce but, Il est important d'avoir au moins une partition complète sur laquelle travailler, qui comprend l'arrangement des deux instruments ou un enregistrement comme une maquette de votre travail à deux.

duo lagrene le luc

l'interprétation:

Quelques conseils et quelques pistes de travail pour jouer en harmonie avec une belle synchronisation.

Faut-il jouer de mémoire ou avec score?

Généralement la plupart des  duos jouent leur répertoire par coeur, mais ce n'est pas une obligation, ni un absolu.

le travail de mémorisation à plusieurs demande des compétences particulières. La première étant la faculté et l'obligation de mémoriser également la partie de l'autre. L'idéal est donc de réussir à chantonner l'autre partie ou de l'entendre quand vous travaillez la votre. Facile à dire mais pas simple à faire! c'est pourtant là que réside la solution pour réaliser une mise en place précise. Si l'autre partie est polyphonique ou en accord, il faut logiquement chantonner une des voix, la plus importante. Selon les pièces, il sera nécessaire de chercher soit un son homogène pour créer l'entité "duo" ou soit vous chercherez à créer des contrastes de timbre et de sonorité, dans tous les cas, l'oreille doit guider ce choix.

Le dialogue et l'écoute

Exercez-vous à travailler le plus musicalement possible; par motifs, séquences et phrases musicales. Isolez les passages les plus complexes, jouez les lentement et finissez par les replacer dans la structure musicale. Les problèmes individuels doivent être appréhender quand vous commencez à répéter en duo. L'analyse de la pièce et les choix d'interprétation doivent se faire par la discution. L'écoute et le dialogue autour des points de vue de chacun sont des qualités primordiales à la réussite d'un travail en commun. En cas de divergence, jouez plusieurs fois chaque passage difficile, faites des essais. Les idées et les solutions viennent plutôt en jouant qu'en parlant; les dialogues montrent combien la verbalisation des intentions est nécessaire lorsqu'on joue en duo, individuellement en solo, le feeling est souvent suffisant tout en étant fouillé car sinon toute interprétation peut devenir stérile.

La  synchronisation

Quelques idées et plans pour travailler la synchronisation;

1.Travaillez vos gammes ensemble en buté, en pincé, en alternatif en synchronisant judicieusement les attaques. Travaillez à différents tempos, car plus il est lent plus cela est difficile. Aidez-vous du regard et restez toujours à l'écoute.

2. Faites le même exercice avec des arpèges en pincé, au plectre et en picking hybride avec des combinaisons variées.

3. Exercez-vous à improvisez à deux par de petites séquences afin de s'habituer à créer sur le tas ensemble un univers musical intime.

4. Travaillez ensemble des phrases monodiques ou en accords répétitifs.

5. Imaginez des formules rythmiques à répartir à deux guitares avec des contretemps, des syncopes, des liaisons et des anticipations avec des temps stables et accélérés.

Pratiquez ces exercices les yeux ouverts et fermés pour apprendre à se repérer uniquement par l'oreille et le rythme.

Soyez patients car le temps est primordial pour qu'un duo voir un trio fonctionne à merveille.

chordsheets

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Musicology and guitar
  • Musicology and guitar
  • : Des informations, des idées, des analyses
  • Contact

Recherche

Liens