Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2016 2 01 /03 /mars /2016 11:04

En terme de théorie musicale, soit en harmonie ou soit monodique ou contrapuntique, la modulation est un procédé, une astuce afin de passer d'une tonalité dans une autre, sans que ce changement de flux musical soit dissonant et produise une interruption de la forme musicale, du thème développé, de la grille harmonique. En définitive, il s'agit de faire en sorte que le changement de tonalité ou de mode soit le plus esthétique et discret que possible pour l'audition. Le procédé de modulation en musique peut se produire dans tous les contextes musicaux, qu'ils soient tonals, modales, atonals, dodécaphoniques, et genres musicaux en classique, rock, jazz, blues, métal, etc. La modulation consiste à apporter à une composition, de la diversité, de l'originalité, de la créativité. Il y a de multiples procédés pour obtenir une modulation, il s'agit ici d'en étudier quelque uns. J.S. Bach fut certainement le premier compositeur à intégrer et à développer ce concept dans ses compositions qu'elles soient vocales ou instrumentales. Il n'y pas vraiment de limites au nombre de modulations pouvant se produire dans une composition, mais la sagesse voudrait que l'on en abuse pas.

1. La première forme de modulation étant d'utiliser la tonique de la tonalité d'arrivée face à la tonique de la tonalité de départ: Il s'agit de la forme la plus simple, elle nommée modulation directe. Un exemple étant le morceau ""rythmes and changes" de John Coltrane, ou encore de Renaud " dès que le vent soufflera" ici la chanson module de Em vers Fm puis vers F#m et puis retour vers Em en utilisant la tonique à chaque fois comme accord pivot de modulation. voir ci-dessous l'exemple de C à D majeur. Les erreurs sont fréquentes donc attention! par exemple ci-dessous d'utiliser la dominante de C donc G vers la tonique de G.

2. La deuxième forme de modulation consiste à utiliser un accord pivot de 7ème de dominante(7). C'est un accord très utile pour moduler, car il a plusieurs fonctions harmoniques en théorie musicale comme étant une dominante dans une tonalité et un accord de secondaire de dominante dans une autre tonalité ou la même. Par exemple G7 est la dominante de la tonalité de C, mais il y a A7, B7,C7, D7,E7 et F7 comme dominantes secondaires dans la tonalité de Do ainsi on peut utiliser une progression en quinte de 7ème de dominante (G7-D7 pour se résoudre vers A7) dans une modulation vers la tonalité de D majeur.

3. La troisième forme étant d'utiliser l'accord de 7ème diminué( 7°). Il a des fonctions multiples en harmonie dont celle d'être un accord de passage entre deux accords diatoniques. Cela dit, il permet une modulation intéressante par le son dissonant qu'il génère et par le fait qu'il est un accord symétrique donc chaque degré de l'accord peut devenir la tonique. Un exemple, l'accord de C7°( les notes sont C-Eb-Gb-Bbb) donc on peut moduler en Eb ou en Gb ou encore en A en utilisant la structure symétrique de l'accord en tierces.

4. La quatrième forme est plus complexe car il s'agit d'utiliser des cadences harmoniques en tant que structures pivots de modulation. La cadence II-V-I ( Dm7-G7-CM7 en C) est très utilisée en Jazz sous différentes formes. Ainsi soit sous la forme diatonique ou soit sous la forme non diatonique, ce qui la rend utile dans le contexte de modulation. Des exemples sont présentés ci-dessous dans les partitions. Il existe d'autres cadences harmoniques que l'on peut utiliser comme la demi cadence(V-I), la cadence plagale (I-IV-I), la cadence complète(IV-V-I), la cadence rompue avec le sixième degré etc.

Bon travail d'expérimentation afin de trouver vos propres plans de modulation!

Le concept de modulation
Le concept de modulation
Le concept de modulation
Le concept de modulation
Le concept de modulation

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Musicology and guitar
  • Musicology and guitar
  • : Des informations, des idées, des analyses
  • Contact

Recherche

Liens