Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mai 2015 1 25 /05 /mai /2015 11:31
Travail avec le métronome

Bases de rythme et balayage (strumming)

Quelque soit l'instrument sur lequel on joue et travaille, développer un sens efficace du rythme est un facteur clé pour devenir un musicien accompli. Que l'on joue en solo instrumental ou en accompagnant d'autres musiciens ( particulièrement en formation), une bonne relation avec le "beat" permet de se libérer afin de se concentrer davantage sur les nuances d'une musique, plutôt que de s'interroger en plein jeu si le tempo a été inconsciemment changé jusqu'à la fin d'une performance. Il est important de travailler la synchronisation des deux mains sur le "beat" indépendamment et simultanément,ce que l'on va essayer d'étudier ici, ceci afin d'attaquer un rythme avec confiance.

Un des outils de travail disponibles actuellement sur le marché le plus efficace pour aider un musicien ou une musicienne à acquérir le sens du rythme est sans doute le métronome, celui-ci peut être toute forme d'appareil ou d'applications internet qui projette un "click" régulier sur lequel se synchroniser tout en jouant. Dans cet article, nous allons étudier les fonctions de base de cet outil simple mais puissant et d'explorer des solutions afin de l'intégrer dans la pratique quotidienne. Même un temps restreint de pratique quotidienne avec le métronome peut beaucoup améliorer votre sens du rythme et votre coordination quelque soit votre niveau de justesse rythmique.

Apprendre à connaître le métronome

Les métronomes sont arrivés à un point de justesse, de précision et d'options assez importants depuis le premier modèle mécanique pendulaire conçu au XVIII siècle. De nos jours, les anciens systèmes mécaniques démodés sont surpassés en nombre par les métronomes électroniques et numériques informatiques, on peut aussi trouver des options sur des natels, mobiles, apple phones, etc.Tous les métronomes numériques actuels ont au moins en commun un bouton "start/stop" et un contrôle du tempo qui permet d'ajuster la vitesse du "click", donc du nombre de temps par minute, du "bpm"en anglais (beat per minutes). D'autres ont la possibilité de changer le son et le volume du "click", d'ajouter un accent sur certains temps, un "tap" pour retrouver le tempo d'un morceau de musique en pressant dessus, créer des subdivisions de "beat" comme en 2 par 3 de clave latino et encore de permettre de changer la fréquence d'accordage ( de passer de 440 à 442 ou 438). En règle générale, ce qui est nécessaire avant tout, est de pouvoir changer la vitesse du "click" et d'avoir un son agréable de base pour celui-ci. Pour la pratique quotidienne, il est préférable d'avoir un son uniforme afin d'éviter à votre oreille une certaine confusion des sons. De plus le fait d'avoir un accent sur le premier temps est un repère utile tout comme de pouvoir passer de 4/4 à un 1/4,ce qui est le plus nécessaire dans un métronome, le reste des "extras" de cet outil rythmique est moins important.

Commencer avec la main droite (picking hand)

Avant toute chose, il est nécessaire de se concentrer sur la synchronisation de la main droite avec le métronome par quelques exercices de simples notes(single-notes). Pour commencer, régler la vitesse du "click" sur 60 bpm et enclenchez-le. Ensuite placer votre index sur un Do (C) 5 ème case sur la troisième corde pour ensuite répéter cette note en coups descendants simples soit avec deux doigts en picada ou avec un plectre. Travailler d'abord en noires (quarter notes) avec un battement sur chaque click du métronome (exemple 1). Il doit être paramétrer en 4/4 bien sûr. Travailler à une synchronisation précise de vos battements sur chaque "click" que vous entendez en laisser sonner chaque note à sa pleine valeur de durée. Le terme anglais "quarter note" provient du "commun time" 4/4 dans laquelle chaque mesure contient quatre temps. chaque temps se nomme quarter parce qu'il vaut un quart de la mesure complète. Le 4 supérieur (numérateur) signifie le nombre de temps par mesure, le 4 inférieur(dénominateur) la valeur rythmique de chaque temps ici donc une noire. Une fois que vous êtes confortable et précis avec vos attaques descendantes sur chaque "click", il vous faudra essayer en aller et retour (picking alterné) deux attaques par temps sur des croches (exemple 2). Quand on divise une noire, on obtient deux croches par temps (eighth notes en anglais). Appelées "eighth notes" parce qu'il en faut huit pour remplir une mesure en 4/4. La musique peut être très arithmétique. La première croche du temps est appelée "downbeat" et la seconde croche "upbeat". cela se mémorise facilement quand on pratique un aller et retour (alternate picking), car l'aller correspond au "downbeat et le retour au "upbeat".

Les noires et les croches avec leurs silences respectifs sont l'essentiel et à la base de la plupart des compositions pour guitare, mais il existe des valeurs et subdivisions rythmiques plus courtes et plus complexes à gérer dans la mise en place. Essayer de placer trois notes de même durée par temps comme présenté dans l'exemple 3. Elles sont appelées "triolets de croches" parce qu'il faut en coincer trois dans l'espace de deux croches, une division par trois du temps dite "ternaire". Le principe et le format d'attaque est "up-down-up" donc trois attaques par temps en alternance comme on le voit dans l'exemple 3. Tenez votre plectre suffisamment fort pour ne pas qu'il glisse, mais laisser votre poignet libre afin de revenir à la position de départ après le troisième "up". Finalement essayer quatre attaques par temps en aller-retour sur double croches (un-i-et-puis etc.) comme montré dans l'exemple 4.

plans simples au métronome
plans simples au métronome

plans simples au métronome

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Musicology and guitar
  • Musicology and guitar
  • : Des informations, des idées, des analyses
  • Contact

Recherche

Liens