Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2015 5 29 /05 /mai /2015 09:43
Flatpick fiddle tunes à la guitare

Dans cet article, nous allons étudier des mélodies traditionnelles du nouveau monde et celtique pour "fiddle" (violon) et comment les arranger, développer ces standards connus sur la guitare, ceci en technique dite de "flatpicking".

La pièce St.Anne's Reel

Cette pièce que l'on dit une des favorites des "flatpickers", aurait des origines québécoises voir canadiennes francophones, mais elle était devenue si omniprésente dans les anciennes jams sessions *bluegrass* et celtiques que la plupart des musiciens ne savaient plus où ils l'avaient apprises voir de qui. Il y a certes des influences irlandaises de cette chanson à la base de part le "Reel" qui est une forme traditionnelle de cette culture. On peut l'entendre sur différents enregistrements notamment sur celui d'un certain guitariste us Dudley Hill qui l'a incluse dans un album "From a Northern Family" de 1976. D'autres ultimes performances en "flatpicking" de ce standard peuvent être entendue sur l'album "jammed if i do" de Dan Crary en 1994 et sur "Studebaker" de Kenny Smith en 1997. Egalement enregistré par les Dubliners et John Denver en G.

Les "Fiddlers" interprètent généralement cette mélodie dans la tonalité de D(ré) et peut être efficacement travaillé en tonalité de D également sur la guitare sans un capodastre ou être travaillé en tonalité de C avec les diagrammes d'accords en Do mais avec le capodastre en deuxième position. Observez les liaisons (hammer-on et pulling off) que l'on rencontre dans chaque mesure! soignez-les afin de donner de la fluidité et de l'expressivité à votre débit de notes en croches. St.Anne's reel est comme les souches et les accords d'une vieille valse country, on doit y sentir l'odeur des champs verts de Maïs devenir rose à la tombée du jour, donc soyez expressif voir poétique dans l'interprétation. N'oubliez pas que le Reel est une vieille danse irlandaise et écossaise, donc cela doit rester dynamique et gai malgré tout. Il s'écrit souvent en binaire donc en 2/2 ou en 4/4 dans une structure AABB à motifs répétitifs.

L'air pour violon "Forked Deer"

Cette pièce traditionnelle pour violon "Forked Deer" est une vieille mélodie américaine qui a été transcrite et publiée pour la première fois en 1839 par une certain George P. Knauff dans sa collection de "Virginia Reels". Il y a plusieurs explications au titre de cette mélodie, ce qui inclut le fait qu'il y a une rivière du nom de Forked Deer au Tennessee et aussi que l'on a affirmé que la mélodie a vue le jour dans le "county" de Fauquier en Virginie, dans les "Appalaches Mountains" . Un violoniste du nom de Eck Robertson l'a enregistré en 1922, ce qui constituait la première version authentique commerciale d'une pièce traditionnelle de "fiddle music" aux usa, mais elle n'a jamais été publiée à long terme. Le violoniste Charlie Bowman l'a enregistré en 1928, ce qui a été la première publication de Forked Deer sur un disque, il a été enregistré de nombreuses fois depuis. Un certain Dan Crary en 1970 l'a arrangé pour la première fois pour des "flatpickers" sur un album "Bluegrass guitar", de plus il a affirmé que c'était l'une des plus majestueuses pièces reels pour violon. Certains musiciens l'ont interprété comme une "Jig" par notamment Georges Coes sur "Gas light jig". Un extrait de huit mesures est présenté ici dans la tonalité de D mais transposé avec un capo en deuxième position depuis des accords en C. la métrique est en 4/4 comme le sont les reels traditionnels et la structure est en ABA'C avec un variante à l'octave supérieure. Observez également les liaisons (hammer-on) nécessaires à un jeu lié en "flatpicking" (jeu au plectre) et pour créer des plans rythmiques plus complexes.

L'Air pour violon "Blackberry blossom"

Cette version de cette pièce traditionnelle pour violon "Blackberry Blossom" est en relation avec "Fiddlin" Arthur Smith, un ancien membre original du "Grand Oly Opry". C'est une pièce popu-laire dans les milieux "bluegrass", traditionnels et celtiques, elle a considérablement été enregistré, et elle est intégrée dans de nombreux livres de répertoires (song-books, realbooks). Des guitaristes tels que Doc Watson, Norman Blake, Tony Rice et Dan Cary ont tous enregistré des versions de cette mélodie dans les années 70, l'aube de l'ère moderne du "Flatpicking", et leurs versions sont responsables de son omniprésence dans le répertoire des "Flatpickers". Un extrait de la section A sur huit mesures est présenté ici-dessous en annexe. Les patterns mélodiques sont intéressants dans cette mélodie en G qui sont une référence au climat pentatonique de la musique des Appalaches. Soignez les liaisons dans la deuxième partie de la mélodie.

L'Air pour violon "Angeline the Baker"

Les origines de cette pièce pour violon" Angeline the baker" sont plus ou moins mystérieuses. Certaines sources font état d'un certain Stephen Foster et certains affirment que le chorus de la chanson de Foster à quelques brides d'éléments en commun avec la voix basse d'une pièce ancienne traditionnelle pour violon. Mais la partie "lead" semble avoir une toute autre origine par ailleurs inconnue. Stephen Foster fut l'un des premiers compositeurs de chansons "Pop" commerciales. il vivait à New-York mais avait le chic pour la mélodie facile avec une certaine nostalgie pour l'ère du sud d'avant la guerre de sécession même avec son esclavage. La chanson de Foster fut publiée en 1850 et interprétée sur scène par le groupe "Christy minstrels". Une parodie de cette chanson fut l'oeuvre en 1928 d'un "fiddler" de spectacle nommé Uncle Eck Dunford de Galax en Virginie. Sa version n'a en commun avec celle de Foster que le titre et a aussi quelque peu une structure formelle mélodique d'une ancienne pièce "bluegrass" de référence. Les huit premières mesures de la pièce sont présentées plus bas en annexe. Le tempo est rapide, mais il vous faut la travailler lentement en premier abord, car il y a peu de break dans le débit des notes. Ainsi si l'on veut l'exécuter proprement, la maîtrise de l'aller et retour à votre main droite sera une priorité ainsi que la précision. www.youtube.com/watch?v=A11cpHm49pU

Le "Black Mountain Rag"

Doc Watson a apprit ce Rag du "Fiddler" Leslie Keith qui l'a interprété dans la tonalité de A(la) avec un accordage "cross tuning" A E A C# ( un tuning appelé black mountain rag tuning par les anciens fiddlers), et il a transformé cette unique pièce pour violon en une tout aussi originale pièce pour guitare. Quand un violoniste(fiddler) l'interprète, le climat comme l'humeur est différente. Les cordes bourdons à vide du violon créent un son archaïque unique en solo. plutôt que de vouloir imiter une qualité sonore difficile à atteindre, ce qui tendrait à affirmer une certaine infériorité instrumentale de la guitare, Doc Watson l'a transposé en C(do), mis un capodastre pour le jouer en D et il a retravailler la mélodie dans un grisant étalage de virtuosité. Tout notable "flatpicker" a un jour arrangé sa propre version de ce Rag, mais chacun est redevable à Doc Watson. Huit mesures d'un arrangement sont en annexe ci-dessous. Il doit être interprété comme un Reel simple ou double avec une métrique en 4/4. Il est écrit en mode ionien donc en majeur. On peut trouver la mélodie originale dans le "Fiddler's fake book".

L'Air de "Queen of the earth, child of the stars"

Même si les airs lents sont communs dans la musique traditionnelle irlandaise, quelque uns ont survécu à la traversée de l'Atlantique. Une exception étant la pièce "Queen of the earth, child of the stars" dont la source serait un certain "fiddler" du nom de "Edden Hammons" qui a vécu en Virginie. Cette pièce peut être travaillée et jouée avec un tempo modéré comme une valse lente ou si vous l'a joué pour vous même, elle peut être jouée dans un esprit plus rubato, donc avec plus de liberté d'interprétation dans certaines phrases poignantes de la mélodie. Quand on travaille des pièces pour violon à la guitare, il est habituel et important d'adopter la technique de l'aller et retour donc un "picking" alterné, mais avec une pièce au tempo lent comme ici, il est moins primordial d'utiliser ce principe "down-up". Il y a une autre technique de "picking" que l'on peut utiliser afin d'interpréter proprement des notes monodiques(mélodie) et des basses, il s'agit du "rest stroke"( le buté ou appoyando). Pour exécuter un buté(rest stroke),il faut attaquer une corde en mouvement descendant pour ensuite rouler et vous appuyer un instant sur la corde suivante soit avec un doigt ou le plectre(pick), en général avec le doigt ou le pouce. Un des avantages du "rest stroke" est de pouvoir contrôler le son d'une note en l'empêchant de vibrer trop longtemps et de faire sonner une basse ou une note mélodique plus nettement et fortement. Des "rest strokes" peuvent être utiliser à tout moment sur des notes mélodiques quant celles-ci ont une durée plus longue qu'une noire et aussi longtemps que vous désirez qu'une corde ou des cordes au-dessus de la mélodie ne sonnent pas.

huit mesures de Forked Deer en C mais capodastre en D

huit mesures de Forked Deer en C mais capodastre en D

huit mesures section A de blackberry blossom /huit mesures de Angeline the Baker en drop d
huit mesures section A de blackberry blossom /huit mesures de Angeline the Baker en drop d

huit mesures section A de blackberry blossom /huit mesures de Angeline the Baker en drop d

Huit mesures de Black mountain rag capo II/ Queen of the earth huit mesures en D
Huit mesures de Black mountain rag capo II/ Queen of the earth huit mesures en D

Huit mesures de Black mountain rag capo II/ Queen of the earth huit mesures en D

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Musicology and guitar
  • Musicology and guitar
  • : Des informations, des idées, des analyses
  • Contact

Recherche

Liens